La fête de l’insignifiance de Milan Kundera

Résumé :

Jeter une lumière sur les problèmes les plus sérieux et en même temps ne pas prononcer une seule phrase sérieuse, être fasciné par la réalité du monde contemporain et en même temps éviter tout réalisme, voilà La fête de l’insignifiance. Celui qui connaît les livres précédents de Kundera sait que l’envie d’incorporer dans un roman une part de « non-sérieux » n’est nullement inattendue chez lui. Dans L’Immortalité, Goethe et Hemingway se promènent ensemble pendant plusieurs chapitres, bavardent et s’amusent. Et dans La Lenteur, Véra, la femme de l’auteur, dit à son mari : « Tu m’as souvent dit vouloir écrire un jour un roman où aucun mot ne serait sérieux… je te préviens : fais attention : tes ennemis t’attendent ». Or, au lieu de faire attention, Kundera réalise enfin pleinement son vieux rêve esthétique dans ce roman qu’on peut ainsi voir comme un résumé surprenant de toute son oeuvre. Drôle de résumé. Drôle d’épilogue. Drôle de rire inspiré par notre époque qui est comique parce qu’elle a perdu tout sens de l’humour. Que peut-on encore dire ? Rien. Lisez !

Avis :

Rien ne vaut une bonne matinée de mal de crâne pour rattraper ses points lecture en retard ! J’y allais vraiment à reculons … Que dire … Milan Kundera a été une révélation dans mes vertes années avec L’Insoutenable légereté de l’être … il est classé dans mon panthéon des écrivains et … quelle déception …. ce livre est encore un court roman .. oui je sais encore un ! Mais j’ai tenté de le lire au moins trois fois au cours de ces dernières années, et j’y suis enfin arrivée … Non pas que Kundera se soit transformé en mauvais auteur d’un seul coup mais le propos n’était pas passionnant. Cependant même un moins bon Kundera reste meilleur qu’un très bon Fournier (petite pique à un de mes précédents point lecture : Mon autopsie).

On retrouve son style littéraire , chapitres courts, digressions régulières et questionnement sur le sens des choses, de la vie, de l’amour et notamment ici de l’humour….

Ce n’était pas mauvais .. mais je m’attendais à tellement tellement tellement mieux …. que je suis affreusement déçue. Peut-être le relirai-je un jour et que j’aurai le plaisir de le voir sous un nouvel œil ! Si vous commencez Kundera je ne vous conseille clairement pas de commencer par celui-ci.

https://www.livraddict.com/biblio/livre/la-fete-de-l-insignifiance.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s