Warcraft : Le dernier gardien de Jeff Grubb

Résumé :

Dans le passé, le monde d’Azeroth regorgeait de créatures merveilleuses de toutes sortes. Des elfes mystérieux et des nains intrépides vivaient aux côtés des hommes dans une paix et une harmonie relatives – jusqu’à l’arrivée d’une armée démoniaque, la Légion du feu, qui fit définitivement voler en éclats la tranquillité de ce monde. Désormais, les orcs, les dragons, les gobelins, et les trolls combattent pour asseoir leur suprématie sur les royaumes éparpillés de Warcraft.

Les gardiens de Tirisfal sont une lignée de champions investis de pouvoirs divins. A travers les âges, il furent chargés de mener une guerre secrète et solitaire contre la Légion Ardente.
Dès sa naissance, Medivh était destiné à devenir le plus grand et le plus puissant des héritiers de cet ordre sublime. Mais depuis toujours, l’esprit du guerrier est en proie au tourment. Une force obscure corrompt son innocence et détourne les pouvoirs destinés à faire triompher le bien…

Avis :

Première partie longue qui m’a fait mettre en pause le livre pendant un bon moment. Mais étant une grande joueuse du MMO World of Warcraft, je me devais de reprendre la lecture un jour ou l’autre et force est de constater que j’ai bien fait. La deuxième partie se dévore bien et suivre l’évolution de Médivh est intéressant. La dualité à laquelle il est confronté est bien rendue dans cet ouvrage qui a été porté en partie à l’écran avec le film Warcraft (qui fut pour moi un terrible flop) . En bref un bon petit roman qui n’intéressera que les fans de l’univers étendu de World of Warcraft.

La Passe-Miroir

Tome 1 : Les Fiancés de l’Hiver

Résumé :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Avis :

Saga Jeunesse Fantasy qui a remporté un large succès mérité. Ce roman a pour moi un mérite indubitable : son univers. L’auteure a une imagination débordante et le monde dans lequel elle nous emmène est riche en image. Elle joue avec les illusions et nous offre une magnifique ballade dans ces Arches post-apocalyptiques. Les intrigues sont foisonnantes et notre héroïne en voit vraiment de toutes les couleurs !

La plume est belle mais… j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce livre . Comme certains critiques lues, les 100 – 150 j’ai failli laisser tomber ma lecture tellement je trouvais les stéréotypes poussés à l’extrème pour les personnages : L’homme désagréable, taciturne mais qui se révèlera un appui pour l’héroïne frêle, fragile et tellement maladroite mais dont le courage et l’intelligence sauront défaire tous les obstacles… Je ne saurais dire dans combien de romans nous subissons cette même entame de personnage …. Fort heureusement la richesse de l’univers et les rebondissements dans le récit font passer la pilule 🙂 D’autant qu’il s’agit d’un roman jeunesse, et l’auteure ne tombe pas dans tous les clichés.

Un réflexion sur la condition féminine intéressante et un riche potentiel de développement de l’univers en fond un roman vraiment intéressant.

Je valide les sections 4 : référence à un musée du défi 2020 et « Maman a tort » du Lost in time challenge.

Résumé spoilant

Ophélie, jeune « liseuse » de l’Arche d’Anima se voit contrainte d’épouser Thorn de l’Arche du Nord et quitter sa famille, son monde, son métier selon les désirs des doyennes et des Esprits de famille, notamment Farouk sur l’Arche de Thorn.

D’entrée Ophélie doit se cacher , se déguiser, se taire et subir mille et unes humiliations et mauvais traitements afin de taire son arrivée et contrecarrer ainsi les risques d’assassinats sur sa personne. En effet Thorn, intendant de Farouk, et bâtard du clan des Dragons (sa mère est issue d’un autre clan ) est détesté par le monde entier et surtout par son clan qui le rejette. Bérénilde, sa tante qui lui a assuré protection et avancement est enceinte de Farouk et sa favorite, elle manoeuvre pour faire d’Ophélie sa pupille . Elles se réfugient (Bérénilde, Ophélie et sa tante Roseline) au Clairedelune, la maison d’Archibald l’ambassadeur dont le clan est relié par une toile invisible (chacun voit et entend tout ce que les autres membres voient et entendent) il manigance et déshonore toutes les femmes de l’Arche. Déguisée sous les traits d’un page du nom de Mime, muet, elle sera accusée de tentative d’assassinat sur la personne de la mère Hildegarde qui la disculpera. Entourée de ses nouveaux amis Renard, le valet et Gaëlle, la dernière Nihiliste (elle peut annuler toutes les illusions du clan des Mirages par un regard) elle sauvera Bérénilde et Roseline des complots du jeune Chevalier.
Après le massacre de tout le clan des Dragons au cours de la Grande Chasse annuelle, Bérénilde et Thorn sont obligés d’annoncer la présence d’Ophélie au sein de l’Arche et l’amener à Farouk afin qu’elle y accomplisse sa destinée…

Les portes du secret Trilogie : Le poison écarlate Tome 1 de Maria V. Snyder

Résumé :

« Si tu veux continuer à vivre, Elena, il te faudra avaler une dose quotidienne de cet antidote… »
Enfermée dans les cachots du château d’Ixia et condamnée à mort pour le meurtre de l’homme qui l’a violée, Elena croit sa dernière heure venue. Mais c’est un étrange marché que lui propose Valek, le chef de la sécurité d’Ixia, qui vient de l’arracher à sa geôle : elle sera exécutée le jour même, ou deviendra goûteur du Commandant Ambroise, et risquera la mort à chaque plat qu’elle goûtera. Pour être certain qu’elle ne s’enfuie pas, Valek fait avaler à Elena une dose mortelle de Poussière de Papillon. Afin de rester en vie, Elena devra chaque jour prendre l’antidote dont seul Valek connaît la formule…
Alors qu’autour d’elle complots et trahisons se multiplient, Elena reçoit l’aide de la mystérieuse Irys, qui lui révèle ses pouvoirs de magicienne.
Des pouvoirs qui, tenus cachés, pourraient lui permettre de s’échapper d’Ixia, mais aussi de se soustraire à Valek, cet homme au charme vénéneux, et à la menace du poison écarlate…

Avis :

Et bien quelle agréable surprise ! Malgré la parution aux éditions Harlequin, que je fuie en général, cet ouvrage n’a rien d’une romance … Désolée vous n’y trouverez aucune scène d’érotisme et la romance doit tenir sur une page 🙂 En bref l’intérêt de ce livre réside vraiment dans l’univers fouillé, les personnages intéressants et surtout des rebondissements à n’en plus finir ! Dévoré en 24h alors que j’y allais à tâtons après une recommandation Youtube faisant référence à cette édition Luna Harlequin qui s’oriente plus vers de la fantasy que de la Romance Rose Bonbon ! Cette saga est composée de Trois tomes et je vais la continuer très prochainement.

Ah et j’oubliais … mais vous y trouverez une critique de la société, coup d’Etat, Communisme sous-jacent et même la problématique du transgenre !!!!

Je valide la section 64 : personnage ayant le même prénom que moi puisque Elena est une variante de Lena du défi 2020 et la section « mes chers compatriotes » du Lost in Time challenge.

Résumé Spoilant :

Elena est condamnée à mort et attend la potence après avoir subi moults tortures. Cependant, coup de chance ou pas, le goûteur du Commandant vient tout juste de mourir. Elle est donc affectée à son service pour prendre la relève sous les ordres du bras droit Valeck. Ce Commandant a pris le pouvoir au cours des années précédentes et essaie d’instaurer une politique juste par rapport à la Monarchie dévoyée qui prospérait avant. La Magie a été bannie parce qu’elle ne servait que les intérêts particuliers de l’élite. Nouveau régime instauré dans la violence qui se veut équitable mais aussi dur. Elena mène sa barque et de part son intelligence elle arrive à survivre dans un monde où visiblement elle dérange. Elle est trahie par beaucoup, notamment Rand, le cuisinier de la commanderie qui mourra afin de la sauver et racheter ses pêchers.Avec Jango, Ari , deux inséparables combattants, Valek et Irys, magicienne venant du Sud, ils arrivent à démonter le coup monté contre le Commandant fomenté par le magicien Mogkan avec l’aide du Seigneur Razell dont Elena a tué le fils unique Reyad .

Elle aide le Commandant à recouvrer ses esprits après avoir été lobotomisé par la magie de Mogkan et elle garde le secret sur sa véritable identité sexuelle.

On apprend qu’Elena est issu d’une famille de magicien les Zaltana et elle part vers le Sud en compagnie de ce qu’il reste des orphelins enlevés par Razell . Elle doit poursuivre une formation afin de contrôler sa puissante magie en laissant Valek et ses amis derrière elle.

La fileuse d’argent de Naomi Novik

Résumé :
Petite-fille et fille de prêteur, Miryem ne peut que constater l’échec de son père. Généreux avec ses clients mais réticent à leur réclamer son dû, il a dilapidé la dot de sa femme et mis la famille au bord de la faillite… jusqu’à ce que Miryem reprenne les choses en main. Endurcissant son coeur, elle parvient à récupérer leur capital et acquiert rapidement la réputation de pouvoir transformer l’argent en or. Mais, lorsque son talent attire l’attention du roi des Staryk – un peuple redoutable voisin de leur village -, le destin de la jeune femme bascule. Obligée de relever les défis du roi, elle découvre bientôt un secret qui pourrait tous les mettre en péril…
Titre original : Spinning Silver (2018)

Avis :
Attention COUP DE COEUR !!
J’ai donné la note de 20/20 à ce livre que j’ai adoré !
Les contes ont bercé mon enfance et ce livre est un magnifique hommage à ce monde ! Vous y retrouverez des références à nombre d’entre eux, revisités avec subtilité. Ce livre est merveilleusement écrit, je m’arrêtais par moment pour relire avec plaisir certains passages. On y trouve des femmes fortes, intelligentes, qui vont lutter contre leur condition. Et … Que cela fait du bien… elles ne sont pas décrites comme belles … C’est un miracle de faire des héroïnes qui ne soient pas parfaites mais qui de part leur intelligence et leur volonté vont soulever des montagnes. Chaque personnage est profond … C’est également un bel hommage au judaïsme…
Les chapitres se succèderont en suivant chacun leur tour plutôt l’un(e) ou l’autre des personnages principaux et le début peut sembler dur parce que ce monde est loin d’être rose et facile. Mais laissez vous porter et vous ne serez pas déçu !!!
J’ai déjà prévu de le relire en version originale et je rêve du moment où ma dernière puce sera suffisamment grande que je puisse lui raconter les aventures de Miryem, Irina et Wanda.

Avec lui je valide la catégorie 38. Coup de coeur pour le défi 2020 et la catégorie : livre où il y a un château dans le Lost In Time Challenge.

Citations :

« Il se serait contenté de hausser les épaules et de me lancer son regard plein d’espoir, l’espoir d’une magie qui n’apparaissait qu’à l’instant où l’on arrivait à remplir le costume trop grand que l’on s’était dessiné par trop de mots et de promesses. »

« J’ai pris un air de conspiratrice.  » Ma mère était assez magicienne pour m’octroyer trois dons », ai-je dit, et il s’est instinctivement penché pour m’écouter. « Le premier était la sagesse ; le deuxième, la beauté ; et le troisième… que ces talents passent inaperçus aux yeux des imbéciles. »

« Il a seulement dit, comme s’il était très surpris :  » Madame, je ne pensais pas que vous puissiez répliquer, lorsque je vous ai emmenée de chez vous sans votre permission, et je n’ai accordé de valeur qu’à votre don. Pourtant vous l’avez fait.Vous m’avez donné une juste contrepartie pour cette insulte par trois fois proférée, et vous avez fondé votre valeur : plus haute que ma vie, que mon royaume et que tous ceux qui y vivent, et bien que vous ayez voué tous les miens aux flammes, je ne peux me prévaloir d’aucune dette. Justice est faite. »